Les conditions de travail et compressions budgétaires :
portrait de la situation dans les écoles du Québec

Changes made to funding for special needs students a disappointment

Les conditions de travail et compressions budgétaires :
portrait de la situation dans les écoles du Québec

To read English Version

Rapport de l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS)

Depuis 2003-2004, le sous-financement dans les commissions scolaires du Québec aurait atteint 1,4 G$ en 2016-2017 et on note une augmentation de 34% du nombre d’élèves HDAA. Un rapport de recherche publié par l’IRIS à l’occasion de la rentrée analyse les effets de cette situation sur les conditions de travail du personnel scolaire.

L’enquête qui a été réalisée auprès de 8500 membres du personnel de l’éducation (personnel enseignant, professionnel et de soutien) du réseau public de toutes les régions du Québec révèle entre autres que toutes les catégories d’emploi effectuent un nombre important d’heures supplémentaires. En plus d’être plus nombreuses qu’avant, une fraction seulement de celles-ci est reconnue en temps ou en argent. Le manque de ressources tant humaines que matérielles ajoute à la difficulté du personnel de l’éducation d’effectuer le travail adéquatement. D’ailleurs, une proportion importante du personnel professionnel affirme notamment ne pas avoir le temps de répondre aux besoins des élèves, d’assurer les suivis requis, d’agir en prévention et de planifier et concevoir le travail.

L’enquête révèle que de bons liens entre collègues, qu’ils soient de la même catégorie d’emploi ou non, permettent tout de même d’améliorer le climat de travail. Cependant, les compressions ont eu comme effet d’augmenter les tensions entre collègues et d’isoler les travailleurs et travailleuses

L’IRIS conclut que les conditions ne sont pas réunies pour permettre au personnel des écoles d’offrir des services qui répondent aux besoins des élèves du Québec.

Pour lire le rapport :

https://cdn.iris-recherche.qc.ca/uploads/publication/file/IRIS_etude_condition_de_travail_education_aout2018_WEB.pdf

Sophie Massé, vice-présidente

 

Working Conditions and Budget Cuts:

The Current Situation in Quebec Schools

Report by the Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS)

Since 2003–2004, underfunding in Quebec school boards is believed to have reached $1.4B in 2016–2017, and there has been a 34% increase in the number of students with disabilities, adjustment problems or learning disabilities. A research paper published by the IRIS to mark the new school year examines the effects of this situation on the working conditions of school staff.

The survey, conducted with 8,500 education staff members (teaching, professional and support staff) in the public system in all regions of Quebec, reveals, among other things, that a significant amount of overtime is worked in all job categories. Despite the increase, only a fraction of this overtime is actually recognized, either as time or monetary value. The lack of human and material resources makes it more difficult for education staff to properly perform their duties. In fact, a significant proportion of the professional staff assert that they do not have the time to meet the needs of students, provide the necessary follow-up, take preventive action, or plan and design work.

The survey reveals that good relationships with colleagues, whether in the same job category or not, nevertheless make it possible to build a better work environment. However, tensions between colleagues have increased and workers have become more isolated as a result of the budget cuts.

The IRIS concludes that conditions are not in place to allow school staff to provide services that meet the needs of Quebec students.

To read the report (in French only):

https://cdn.iris-recherche.qc.ca/uploads/publication/file/IRIS_etude_condition_de_travail_education_aout2018_WEB.pdf

Sophie Massé, vice-president

2018-09-11T11:40:42+00:00