SAVEZ-VOUS QUE :

80% des professionnelles et professionnels de l’éducation affirment que seuls les élèves ayant un problème jugé urgent ont accès à un service.

66 % des professionnelles et professionnels de l’éducation disent ne pas pouvoir faire d’interventions préventives.

Un grand nombre d’élèves ayant des besoins particuliers ne reçoit pas les services professionnels (orthophonie, orthopédagogie, psychologie, psychoéducation, conseils d’orientation, etc.) auxquels ils auraient droit.

73 % des professionnelles et professionnels de l’éducation considèrent qu’il leur est impossible de faire le nombre de suivis requis.

IL MANQUE DE PROFESSIONNELLES ET PROFESSIONNELS PARCE QUE…

  • Les professionnelles et professionnels croient que le manque de personnel professionnel dans les écoles est attribuable à :
    • une incapacité à combler les postes (66 %) ;
    • à des difficultés à retenir les ressources professionnelles (59 %) dans les écoles ;
    • au non-remplacement des personnes absentes (58 %).

LA SITUATION NE VA PAS EN S’AMÉLIORANT…

Le tiers du personnel professionnel dans les écoles du Québec songe à quitter son emploi ?

Les raisons invoquées par les professionnelles et les professionnels sont :

  • la lourdeur du travail (63 %)
  • le manque de reconnaissance (49 %)
  • et le salaire (41 %)

Parmi ceux qui envisagent de quitter leur emploi, la moitié d’entre eux opteraient en premier lieu pour un emploi similaire au privé.

56 % des professionnelles et professionnels attribuent la lourdeur de leur travail au manque de ressources dans leur corps d’emploi.

51 % mentionnent également un manque de ressources dans d’autres catégories d’emploi (enseignant, personnel technique et de soutien).

COMMENT JE PEUX AIDER ?

En quelques mots ou quelques phrases, dites-nous comment une professionnelle ou un professionnel de l’éducation a fait la différence dans votre parcours scolaire, dans celui de votre enfant, d’un membre de votre famille ou d’une connaissance.